Préparateur en pharmacie hospitalière : salaire et grille indiciaire

date de publication 26 août 2019

A l’hôpital, le préparateur en pharmacie hospitalière est rattaché à une pharmacie à usage interne (PUI) où il réalise différentes missions : gestion des stocks de médicaments et des opérations de stérilisation, et surveillance des installations de dispositifs médicaux (fluides etc).. Il fait partie du personnel médico-technique, soit la catégorie B des fonctionnaires de la fonction publique et doit obligatoirement être titulaire du diplôme de préparateur hospitalier (diplôme reconnu de niveau Bac+2) qui se prépare en un an, après le brevet professionnel. Selon la grille indiciaire, le salaire d’un préparateur en pharmacie à l’hôpital est d’un peu moins de 1700 euros bruts en début de carrière (classe normale). En fin de carrière le préparateur en pharmacie hospitalière perçoit un salaire de 2500 euros. A ce montant, s’ajoutent diverses primes en fonction des situations de chacun (Indemnités forfaitaires de risque, indemnités horaire de travail de nuit, indemnités de travail des dimanches et des jours fériés…) Mais au moment du départ à la retraite, comme pour les autres agents hospitaliers de la Fonction publique, ses revenus baisseront généralement de 25 % à 30 %, notamment parce que ses primes, justement, ne sont que très partiellement prises en compte dans le calcul de la retraite de base. La Complémentaire Retraite des Hospitaliers (CRH) a été imaginée il y a plus de 55 ans pour permettre de limiter au maximum cette baisse de revenus des agents à la retraite. Le C.G.O.S en est l’association souscriptrice. Le principe est simple : vous cotisez à votre rythme et selon vos possibilités financières pendant la vie professionnelle (vous choisissez vous-même votre taux, entre 2,5 % et 5,5 % de votre traitement indiciaire brut et 100 % de vos cotisations sont déductibles de votre revenu net global), et en contrepartie, la CRH s’engage à convertir vos cotisations en points et à vous verser un complément de revenu à la retraite, chaque trimestre et pour le reste de votre vie.

grille et salaire préparateur pharmacie hospitalière

Le métier de préparateur en pharmacie à l'hôpital

Le préparateur en pharmacie hospitalière prépare, dispense, gère et stocke les médicaments au sein de la pharmacie à usage intérieur (P.U.I.) et pour les services de soins. Il s’occupe du conditionnement des préparations pharmaceutiques en milieu hospitalier. C’est lui aussi qui contrôle la traçabilité des médicaments : il gère les entrées et les sorties de produits (dispositifs médicaux, médicaments, gaz médicaux…) Il travaille sous la responsabilité du pharmacien hospitalier. Les compétences techniques exigées sont de plus en plus élevées car les procédures de traçabilité sont de plus en plus complexes .

Formation Préparateur en phamacie hospitalière

Pour devenir préparateur en pharmacie hospitalière, il faut d’abord être titulaire du brevet professionnel (BP) de préparateur en pharmacie, puis suivre une formation d’un an dans un Centre de Formation préparant au Diplôme de Préparateur en Pharmacie Hospitalière (DPPH), en alternance, en formation continue ou par la VAE (validation des acquis de l’expérience).

En début de carrière, un préparateur en pharmacie hospitalière perçoit 1668 euros bruts mensuels (en classe normale)

Les préparateurs en pharmacie hospitalière constituent un emploi de catégorie B de la filière médico-technique de la fonction publique hospitalière. Selon la grille indiciaire, en début de carrière, un préparateur en pharmacie hospitalière perçoit 1668 euros bruts mensuels (classe normale). Son dernier traitement (échelon 8) en fin de carrière sera de 2502 euros.

Comme pour tous les agents hospitaliers, ses revenus diminueront de 25% à 30 % au moment du départ à la retraite. Soit une perte non négligeable de 750 euros. C’est une baisse importante au moment où on a besoin de moyens pour s’inventer une nouvelle vie. La Complémentaire Retraite des Hospitaliers vous propose d’anticiper et d’agir pour prendre soin de votre avenir : vous cotisez chaque mois pendant la vie professionnelle et la CRH s’engage à vous verser un complément de revenu à la retraite et pour tout le reste de votre vie. Inventée par des hospitaliers pour les hospitaliers il y a plus de 55 ans, la CRH a mis en place un système de cotisations très souple: c’est vous qui choisissez votre taux (entre 2,5 %, 3,5 %, 4,5 % ou 5,5 % de votre traitement indiciaire brut) et 100 % de vos cotisations sont déductibles de votre revenu net global.

Pour estimer votre retraite de base gratuitement
cliquez ici

Pour être contacté gratuitement par un conseiller
cliquez ici

Partager
contact Complémentaire retraite des hospitaliers