Retraite des aides-soignantes hospitalières: les conditions du départ

date de publication 26 avril 2018

Dans la fonction publique hospitalière, le métier d’aide-soignante fait partie des emplois classés en « catégorie active », pour tenir compte des risques et des fatigues occasionnées. Donc pour les aides-soignantes, l’âge légal d’ouverture des droits à la retraite démarre à 57 ans (au lieu de 62 ans pour les catégories « sédentaires »). Avec deux conditions : avoir effectué 17 ans de services, et pouvoir justifier de 167 à 172 trimestres d’assurance retraite pour percevoir la pension maximale.

Retraite aide soignante hospitalière

Retraite des aides-soignantes hospitalieres

Les aides-soignantes hospitalières assistent les patients en perte d’autonomie, assurent le service des repas, les manipulations au moment du lever et du coucher et l’ensemble des transferts d’un service à un autre.

Elles appartiennent donc à la catégorie dite «active » puisqu’elles exercent un emploi présentant « un risque particulier ou des fatigues exceptionnelles». Compte-tenu des difficultés physiques du métier, la loi permet aux emplois de catégorie active une ouverture des droits à la retraite à partir de de 57 ans, alors que les fonctionnaires dits « sédentaires» ne pourront partir qu’à compter de 62 ans.

Il faut néanmoins respecter deux conditions pour prendre sa retraite d'aide-soignante:

- Depuis le 1er juillet 2015, pour partir à la retraite à partir de 57 ans, il faut pouvoir justifier d'au moins 17 ans de services (dont 6 années consécutives) dans un ou plusieurs emplois de catégorie active.

- Il faut aussi valider entre 167 et 172 trimestres selon l’année à laquelle vous pouvez partir à la retraite, pour obtenir le taux plein de 75 % du traitement de base sur les 6 derniers mois.

Pour calculer précisément votre future pension de retraite d'aide soignante  lors de l’ouverture de vos droits à 57 ans, rendez vous maintenant sur le simulateur de la retraite de base de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers.

Partager
contact Complémentaire retraite des hospitaliers