Comment devenir infirmier au SMUR ?

date de publication 2 décembre 2019

Les infirmières urgentistes affectées au SMUR (ou SAMU) sont soit des infirmières IDE qui ont suivi une formation complémentaire d’infirmier aux urgences (formation IDE réanimation, infirmière en réanimation), soit des infirmières anesthésistes (IADE) qui ont déjà suivi, dans leur cursus universitaire initial, une formation en soins infirmiers et réanimation et urgences vitales. Principales qualités d’une infirmière aux urgences : le sang-froid bien sûr, savoir gérer la charge émotionnelle de la famille qui accompagne, et s’adapter à toutes les situations extérieures qui peuvent se présenter hors de l’hôpital.

Comment devenir infirmier au SMUR

Le métier d'infirmier au SMUR

Quand elle revient à l’hôpital avec le jeune patient, sa famille, et l’équipe du SMUR, Stéphanie est soulagée. Aux côtés du médecin urgentiste, elle vient d’intervenir sur une noyade d’un enfant de 3 ans. Il est sain et sauf, mais il s’en est fallu de peu. Deux ans déjà que Stéphanie est infirmière au SMUR dans un établissement du sud-est de la France.

« C’est un métier passionnant, dit-elle, on nous demande d’être efficaces, rapides et concentrés. Il faut à chaque fois analyser une situation, savoir quoi faire et le faire vite, mais sans précipitation. Il faut aussi savoir faire abstraction des attentes des proches présents sur les lieux qui placent tous leurs espoirs dans notre équipe… La gestion de tout ce qui est émotionnel est très importante. »
Pour être infirmier dans un SMUR, il faut être polyvalent, connaitre les impératifs de la prise en charge des patients en pré-hospitalier (organisation, physio-pathologie, pharmacologie), connaitre les principales défaillances et leur surveillance en situation d’urgence et savoir évoluer hors de l’hôpital pour donner les premiers soins.

Il n’existe pas de spécialisation infirmière urgentiste en France

A la différence d’autres pays, il n’existe pas de spécialisation infirmière urgentiste en France. Le plus souvent, les infirmières du SMUR sont divisées en deux catégories : les infirmières IDE et les infirmières-anesthésistes (IADE) qui sont spécialisées. Ces dernières ont d’ailleurs reçu la formation la plus complète et la plus appropriée pour être infirmier au SAMU ou au SMUR. Mais les infirmières IDE peuvent suivre des formations courtes permettant d’obtenir des diplômes universitaires de « Soins Infirmiers en Médecine d’Urgence ». Ce type de formation permet d’apprendre à faire face aux situations d’urgence et à travailler en équipe.
C’est le parcours que Stéphanie a suivi il y a deux ans, alors qu’elle était infirmière IDE. Elle prévient : « Les établissements hospitaliers ont le choix d’affecter au SMUR soit des infirmières IDE ayant suivi une formation complémentaire, soit des infirmières anesthésistes. Mais les salaires ne sont pas les mêmes ! » Stéphanie a raison : selon sa grille indiciaire, une infirmière IDE perçoit 2769 euros en fin de carrière (1er grade) contre 3045 euros bruts mensuels pour une infirmière anesthésiste (selon sa grille indiciaire au 1er grade).

Partager
contact Complémentaire retraite des hospitaliers