cgos.info Espace agent
Retour

Métiers & carrières

Infos hospitalier

4 octobre 2021

Comment se déroulent des études en soins infirmiers ?

En savoir plus pour préparer votre retraite ?

Recevez le guide
d'info gratuit

Je télécharge

Estimez
votre retraite de base

J'estime

Découvrez
les 9 avantages de la CRH

Je découvre

Pour devenir infirmier ou infirmière diplômé(e) d’Etat (IDE), trois années d’études sont nécessaires. Elles ne se passent pas uniquement sur les bancs d’un amphithéâtre : la formation des futurs IDE se partage entre l’enseignement théorique et les stages dans les établissements hospitaliers. Comment se déroulent ces études, et dans quels types d’instituts ? Quels débouchés pour les jeunes diplômés à l’issue de leur formation ?

études infirmiers

Le diplôme d’Etat : un précieux sésame qui demande trois années d’études

Pour la rentrée 2021-2022, près de 34 000 places ont été ouvertes pour les étudiants et professionnels qui souhaitent se former au métier d’infirmier. Ce nombre est en augmentation, comme le prévoit l’arrêté du 13 juillet 2021. Pour la rentrée 2022-2023, selon les engagements pris dans le cadre du Ségur de la Santé, cela devrait encore augmenter avec 2 000 places supplémentaires.

Quels instituts pour former les futurs infirmiers ?

Pour devenir infirmier, l’Institut de formation en soins hospitaliers (IFSI) est un passage obligé. Il existe près de 300 IFSI en France, répartis sur tout le territoire. Chacun dispose d’un nombre de places précis. Quel que soit l’IFSI choisi, le diplôme obtenu a la même valeur. Mais il existe des instituts privés et des instituts publics.

Voici les différentes à retenir :

- Le coût de la formation : elle est gratuite dans un IFSI public, même si les frais d’inscription ou le matériel sont à la charge des étudiants ; tandis que certains IFSI privés demandent une contribution. Celle-ci peut aller jusqu’à 3000 euros à l’année ;

- Les stages des IFSI publics sont effectués le plus souvent dans des établissements publics, et ceux des IFSI privés se font aussi bien dans le groupe hospitalier privé que dans le public ;

- Le nombre d’IFSI publics est plus important : 86 % des IFSI sont publics. Les IFSI privés sont principalement les instituts de la Croix Rouge française, ou encore l’institut de l’Université Catholique de Lille, Ambroise Paré (Nord) ou la Fondation Leonie Chaptal (Val d’Oise).

Plusieurs voies pour intégrer un IFSI

Pour la grande majorité des étudiants infirmiers, l’inscription dans un IFSI se fait par le biais de Parcoursup. Les lycéens de terminale doivent formuler leurs vœux et peuvent sélectionner plusieurs IFSI. Mais d’autres places sont aussi ouvertes :

- aux étudiants PASS (Parcours Accès Santé Spécifique) qui souhaitent se réorienter ;

- aux professionnels dans le cadre de la FPC, la formation professionnelle continue : c’est une voie idéale pour les aides-soignants par exemple.

Bon à savoir : Choisir la voie de l’apprentissage, c’est aussi possible en IFSI. C’est une solution pour les jeunes de 18 à 30 ans qui souhaitent être rémunérés pendant leur formation, à condition de travailler 20 à 30 heures par mois dans leur établissement de santé.

Comment est organisée la formation des infirmiers ?

Plutôt que de parler de trois années de cours, il s’agit plutôt de six semestres de formation pour les futurs infirmiers. Chaque semestre comprend des heures de cours magistraux, de cours dirigés, de travail personnel guidé et de travail personnel à réaliser seul. Au total, la formation théorique représente 2 100 heures, tout comme la formation clinique. Il faut y ajouter environ 900 heures de travail personnel.

Au cours de ces six semestres, les étudiants doivent valider des UE, des Unités d’Enseignement (UE). Elles leur permettent d’aborder toutes les compétences nécessaires pour pratiquer leur futur métier :

  • évaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans leur domaine ;
  • concevoir et conduire un projet de soins ;
  • accompagner une personne dans ses soins quotidiens ;
  • mettre en œuvre d’actions à visée diagnostique et thérapeutique ;
  • mettre en œuvre de soins éducatifs et préventifs ;
  • communiquer et construire une relation dans un contexte de soins ; - savoir analyser et améliorer sa pratique professionnelle ;
  • apprendre à rechercher et traiter des données professionnelles ou scientifiques ;
  • savoir organiser et coordonner des interventions soignantes ;
  • informer, ou former des professionnels et des personnes en formation.

Les stages sont une partie importante de la formation. Les étudiants en effectuent six sur les 3 années de formation, pour un total de 60 semaines. Les IFSI sont d’ailleurs souvent intégrés à un établissement hospitalier ou un centre hospitalier universitaire !.

Quels débouchés pour les IDE après leur formation ?

Exercer dans le secteur hospitalier ou en libéral

La grande majorité des infirmiers choisit d’exercer en secteur hospitalier. Les possibilités sont en effet nombreuses, et pour certains, les stages leur ont permis de déjà choisir des services particuliers : maternité, gériatrie, oncologie ou encore orthopédie, par exemple… En début de carrière, un infirmier en soins généraux perçoit un salaire de 1827,55 € brut mensuel, sans compter les primes.

Les infirmiers peuvent aussi poursuivre des études supérieures

Après quelques années, certains IDE choisissent de se spécialiser, par exemple pour exercer en tant qu’IBODE (infirmier de bloc opératoire), IADE (infirmier anesthésiste), ou encore comme cadre de santé. Mais il faut aussi savoir que depuis 2009, le Diplôme d’Etat des infirmiers correspond à une licence. C’est important pour les infirmiers qui souhaitent poursuivre leurs études, directement après leur formation ou plus tard dans leur carrière professionnelle. Il leur sera alors possible de se spécialiser avec un Master, ou même un doctorat.

Les derniers articles

Bienvenue sur le site de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers, le Plan d'Epargne Retraite proposé par le C.G.O.S Vous êtes :