Infirmière et aide-soignante : une collaboration incontournable à l’hôpital

date de publication 27 janvier 2020

L’utilité de la complémentarité IDE/AS n’est plus à démontrer : chaque fois que les infirmières et les aide-soignantes travaillent ensemble dans une relation équilibrée, tout le bénéfice est pour le patient. La collaboration IDE/AS est un travail d’équipe. L’infirmière s’attache davantage aux soins techniques, quand l’aide-soignante essaye de prendre le temps de discuter avec le patient pendant les soins d’hygiène et de confort ou pendant la prise des constantes. L’infirmière est responsable des actes de l’aide soignante, mais n’est pas sa responsable hiérarchique. Le binôme IDE/AS ne peut fonctionner que s’il existe une bonne entente personnelle entre elles.

Collaboration infirmière et aide-soignante à l'hôpital

Sabrina, 28 ans, est aide-soignante et Lucie, 35 ans, infirmière. Elles travaillent toutes les deux en binôme dans un centre hospitalier de la région nantaise. L’une comme l’autre apprécient cette collaboration qui dure maintenant depuis 2 ans :

« On entre dans la chambre du patient ensemble, ça évite les va-et-vient à répétition, mais chacune a ses champs de compétence », explique Sabrina, l’aide-soignante, « quand Lucie commence à faire les premiers soins, quand elle vérifie une perfusion ou fait une prise de sang, moi je discute avec le patient, je lui pose des questions… Et s’il vient d’arriver je lui explique comment se déroule une journée à l’hôpital… » Lucie, l’infirmière, précise : « ensuite, c’est l’inverse, quand je pose des questions au patient d’ordre médical, Sabrina prend ses constantes, mesure sa pression artérielle et prend sa température… Au final, le patient se sent mieux pris en charge, ça le rassure quand il nous voit ensemble… » En collaboration avec l'infirmier ou l’infirmière et sous sa responsabilité, l'aide-soignant ou l’aide-soignante assure aussi des soins d'hygiène et de confort et transmet ses observations par oral et par écrit pour assurer la continuité des soins.

L’infirmière (IDE) est responsable des actes de l'aide-soignante (AS), mais elle n'est pas pour autant sa supérieure hiérarchique

Cette approche du travail en binôme est finalement assez récente dans l’établissement. Il y a quelques années les IDE et les AS travaillaient de façon plus autonome. Le rapprochement paraît logique : selon les textes en vigueur, les aide-soignantes, « travaillent dans le cadre du rôle propre de l’infirmière, avec elle et sous sa responsabilité, à des soins visant à répondre aux besoins d’entretien et de continuité de la vie de l’être humain… »

Mais cette définition comporte une part d’incertitude qui peut parfois amener à des incompréhensions. Lucie décrit très bien cette ambiguité : « l’infirmière est responsable des actes de l'aide-soignante, mais elle n'est pas pour autant sa supérieure hiérarchique. Il doit donc exister entre elles un rapport de coopération… Heureusement, entre Sabrina et moi, tout est très clair là-dessus ! Je ne suis pas son chef ! »

Partager
contact Complémentaire retraite des hospitaliers