cgos.info Espace agent
Retour

Métiers & carrières

Infos hospitalier

22 juillet 2019

Quel est le revenu à la retraite d'une infirmière hospitalière ?

En savoir plus pour préparer votre retraite ?

Recevez le guide
d'info gratuit

Je télécharge

Estimez
votre retraite de base

J'estime

Découvrez
les 9 avantages de la CRH

Je découvre

La rémunération brute mensuelle des infirmières dans la Fonction publique hospitalière est fixée par une grille indiciaire qui varie selon les spécialités, les échelons et les grades : 1818 euros bruts mensuels pour une infirmière IDE en début de carrière (1er grade) ou 2029 euros pour une infirmière anesthésiste (1er grade). A ces rémunérations, il faut ajouter les primes et indemnités Il est important de souligner qu’au moment du calcul de la pension de retraite, toutes les infirmières seront confrontées à une baisse de revenus de l’ordre de 25 % à 30 %, car les primes ne sont justement que très partiellement prises en compte dans ce calcul. Le revenu à la retraite d’une infirmière va donc chuter d’environ 800 euros (retraite IDE)… ce qui n’est pas rien … La retraite d’une infirmière puéricultrice baissera ,elle, de 900 euros. Même constat pour la retraite d’une IBODE ou la retraite d’une infirmière cadre de santé elles perdront en moyenne 1000 euros en passant à la retraite. Voilà pourquoi il est important de la préparer. La Complémentaire Retraite des Hospitaliers (dont le C.G.O.S. est l’association souscriptrice) vous permet d’anticiper cette baisse, de cotiser pendant votre vie professionnelle, en douceur et en fonction de vos moyens, pour vous constituer un complément de revenu qui vous sera versé à vie, à partir de votre départ à la retraite. Mieux : au moment de votre départ, vous pourrez choisir entre différentes possibilités pour percevoir votre épargne retraite : rente trimestrielle à vie, capital reçu en une ou plusieurs fois, "cagnotte" dans laquelle puiser à volonté ou encore une libre combinaison de ces possibilités.

Revenu retraite infirmière hospitalière

Vous le savez, dans la fonction publique hospitalière, chaque spécialité a sa grille indiciaire. Dans ce tableau comparatif, nous avons intégré les rémunérations de début de carrière de chaque spécialité (1er échelon) :

Traitement brut au
1er échelon (début de carrière)
Infirmière IDE
Infirmière IBODE
Infirmière
puéricultrice
Infirmière anesthésiste
cadre de santé CSP
Grade 1 1818€ 2029€
Grade 2 1949€ 1949€ 1949€ 2567€
Grade 3 2029€ 2029€
Grade csp 2141€
Grade csp sup 2769€

Dans ce second tableau, nous avons effectué le même comparatif, cette fois avec les traitements en fin de carrière (dernier échelon) :

Traitement brut au
1er échelon (fin de carrière)
Infirmière IDE
Infirmière IBODE
Infirmière
puéricultrice
Infirmière anesthésiste
cadre de santé CSP
Grade 1 2769€ 3045€
Grade 2 2891€ 2891€ 2891€ 3111€
Grade 3 3045€  3045€
Grade csp 3158€
Grade csp sup 3533€

A ces rémunérations brutes, il faut ajouter les primes et indemnités. Quelle que soit leur spécialité, les infirmières perçoivent l’indemnité de sujétion spéciale des 13 heures, la prime VEIL (pour prendre en compte les sujétions particulières auxquelles sont confrontés les personnels soignants) d’un montant de 90€ par mois, la prime de service et les primes et indemnités liées aux conditions de travail.

Selon les spécialités, au moment du départ à la retraite, le revenu des infirmières va baisser en moyenne de 800 à 1000€

Dans tous les cas, au moment du départ à la retraite, la rémunération des infirmières hospitalières, quelle que soit leur spécialité, baissera d’environ 25 % à 30 %. Précisément parce que les primes ne sont que très peu prises en compte dans le calcul de la retraite de base, alors que leur montant peut constituer une part non négligeable des revenus pendant la vie active, surtout pour les soignants.

Pour une infirmière IDE (grade 2 ISGS), cela représente une perte moyenne de 867€, pour une infirmière IBODE (grade 3 ISGS) une baisse de 913€ ou pour un cadre de santé (grade supérieur), une baisse de revenus de 1060€.  Ce n’est pas rien sur un budget !

Une solution retraite dédiée aux hospitaliers et adaptée à tous les budgets

Voilà pourquoi la Complémentaire Retraite des Hospitaliers (CRH) propose à tous les agents de la Fonction publique hospitalière d’anticiper et de limiter cette baisse de revenus en cotisant pendant leur vie professionnelle.

Une affiliation qui vous permettra, demain, de percevoir un complément de revenu à la retraite régulièrement et pour toute votre vie. Adaptée aux besoins des agents hospitaliers, et à tous les niveaux de revenus, la CRH est une solution retraite souple et sûre qui vous permet aussi si vous le souhaitez, au moment de votre départ à la retraite, de choisir de percevoir votre épargne retraite soit sous forme d'une rente trimestrielle à vie, soit sous forme d'un capital perçu en une ou plusieurs fois, soit sous forme d'une "cagnotte" dans laquelle puiser à volonté, soit sous forme d'une libre combinaison de ces possibilités.

N’attendez pas et renseignez-vous  auprès de nos conseillers retraite !

Les derniers articles

Bienvenue sur le site de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers, le Plan d'Epargne Retraite proposé par le C.G.O.S Vous êtes :