cgos.info Espace agent
Retour

Tout sur la retraite

Infos hospitalier

12 juillet 2021

Avantages fiscaux : quelle déduction fiscale pour l’épargne retraite ?

En savoir plus pour préparer votre retraite ?

Recevez le guide
d'info gratuit

Je télécharge

Estimez
votre retraite de base

J'estime

Découvrez
les 9 avantages de la CRH

Je découvre

Saviez-vous que cotiser pour son épargne retraite permet de profiter de déductions fiscales chaque année ? C’est un avantage de plus à prendre en considération pour préparer sa retraite. Mais tous les produits d’épargne ne sont pas concernés par cet allégement fiscal. Quels épargnants peuvent bénéficier de cette déduction fiscale ? Et dans quelles conditions ? Explications.

déduction des cotisations complémentaire retraite  de votre revenu net global

Cotiser pour son épargne retraite donne droit à une déduction fiscale

Comment défiscaliser avec un PER ?

Pour encourager les épargnants à préparer au mieux leur retraite pendant la vie active, l’administration fiscale prévoit la déduction des cotisations versées sur un Plan Epargne Retraite (PER) sur la déclaration de revenus. Les montants versés pendant l’année écoulée peuvent ainsi être déduits du revenu global net. Pour les épargnants, c’est une façon d’économiser sur les impôts… et donc d’alléger l’effort financier fourni pendant l’année.

Quelle épargne est déductible des impôts ?

Avec la réforme « Pacte » du 22 mai 2019 (loi n° 2019-486), le Plan Épargne Retraite regroupe désormais plusieurs dispositifs qui permettent aux actifs de préparer leur retraite. Dès lors que vous cotisez à un PER, vous pouvez déduire les cotisations versées au cours de l’année, qu’il s’agisse de versements réguliers ou occasionnels. Les produits d’épargne retraite concernés :

  • Le plan d’épargne retraite individuel (PER individuel) ;
  • Le plan d’épargne retraite populaire (PERP) ;
  • Le plan d’épargne retraite d’entreprise (PERE) ;
  • Le plan d’épargne retraite d’entreprise collectif (Pereco) ;
  • Le plan d’épargne retraite obligatoire (Pero).

Si vous cotisez à un PER, vous pouvez donc profiter de l’allègement fiscal. C’est donc le cas pour les épargnants qui ont souscrit à la Complémentaire Retraite des Hospitaliers (CRH), le régime de complémentaire retraite du C.G.O.S.

Quel est l’intérêt fiscal du PER ?

L’allègement fiscal est proposé à tous les épargnants, sans conditions de revenus. On parle de déduction fiscale, et non de réduction d’impôts : ce sont les sommes versées sur le PER qui peuvent être déduites du revenu net global, au moment de la déclaration de revenus. Il faut néanmoins savoir que la déduction fiscale s’applique différemment selon si vous êtes salarié ou agent de la Fonction publique, ou si vous êtes indépendant ou libéral.

  • Salariés, agents de la Fonction publique hospitalière ou territoriale : la déduction fiscale s’applique sur le revenu net global.
  • Indépendants et libéraux : la déduction fiscale s’applique sur le revenu professionnel.

Les autres produits d’épargne ne bénéficient pas de ces mêmes avantages

Il existe d’autres manières de se constituer un complément de revenu pour sa retraite. Mais ils ne permettent pas de bénéficier de cet allègement fiscal pendant la vie active. Les placements immobiliers, par exemple, ouvrent aussi droit à des exonérations mais nécessitent des connaissances techniques et de la gestion s’il s’agit de locatif. En effet, ces dégrèvements fiscaux sont précis et l’aide d’un expert-comptable est recommandée. D’autres placements, comme les placements boursiers, sont plus risqués et plus complexes, donc ne s’adressent pas à tous.

Déduire les cotisations épargne retraite : les conditions

Si l’allègement fiscal lié au PER est accessible à tous les épargnants, il ne faut pas oublier certaines conditions à respecter. Il existe notamment un plafond épargne retraite, et des modalités à suivre pour la déclaration.

Qu’est-ce que le plafond épargne retraite ?

Il s’agit du montant maximum des cotisations versées que vous pouvez renseigner dans votre déclaration de revenus. Ce plafond est propre à chaque membre du foyer fiscal. Son calcul est établi selon un barème précis :

  • Soit 10% des revenus de l’activité professionnelle de l’année N-1, sans dépasser 8 fois le plafond annuel de la Sécurité sociale (PASS) de la même année ;
  • Soit 10% du PASS de la même année.

Vous pouvez bénéficier d’une majoration lorsque vous n’atteignez pas le plafond épargne retraite. On parle alors de reliquat du plafond annuel, et ce solde peut être reporté jusqu’à 3 ans.

Bon à savoir : le plafond épargne retraite est calculé par l’administration fiscale et il est précisé dans votre déclaration de revenus. Il est calculé pour chaque membre du foyer fiscal, mais il est possible de le mutualiser avec son conjoint, dans le cadre d’un mariage ou d’un PACS.

Quel montant indiquer pour bénéficier de la déduction fiscale épargne retraite ?

Le montant qui doit être indiqué dans la déclaration de revenus est le total des cotisations versées au cours de l’année, à condition qu’il ne dépasse pas le plafond épargne retraite. Il doit être renseigné dans la déclaration de revenus n°2042, au paragraphe 6 : « charges déductibles / Epargne retraite ». En général, le montant vous est indiqué par l’organisme gestionnaire de votre PER. Si vous avez souscrit à la Complémentaire Retraite des Hospitaliers (CRH) par exemple, il est précisé dans le récapitulatif transmis par Allianz Retraite, gestionnaire et assureur de la CRH.

Les derniers articles

Bienvenue sur le site de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers, le Plan d'Epargne Retraite proposé par le C.G.O.S Vous êtes :