Métier et rôle de l’orthophoniste à l’hôpital

Seulement 20 % des jeunes diplômés deviennent orthophonistes dans la Fonction publique, les 80 % restants ouvrent leur propre cabinet et travaillent en libéral. Le rôle de l’orthophoniste, ses missions, c’est d’intervenir surtout sur les problèmes de locution des patients. L'orthophoniste exerce principalement auprès des enfants qui ont des problèmes d'acquisition du langage ou de prononciation, mais également auprès des adultes qui ont des troubles de la parole. On peut exercer le métier d’orthophoniste hospitalier, si on détient un certificat de capacité de niveau Bac + 5 (master). Devenir orthophoniste à l’hôpital, c’est aussi accepter de percevoir un revenu beaucoup moins élevé qu’en libéral : selon sa grille indiciaire, Ludovic, orthophoniste hospitalier débutant, touche 1818 euros bruts mensuels.

le métier d'orthophoniste hospitalier

Les orthophonistes travaillent sur tout ce qui a trait aux problèmes de langage (articulation et compréhension), les troubles de la voix, de la parole, et aussi ce qui a trait à la perte de mémoire (notamment dans le cadre des maladies neurodégénératives comme la maladie de Parkinson).

A l'hôpital, le champ de compétence des otrhophonistes est large. En effet, les orthophonistes hospitaliers peuvent travailler dans les services ORL, en neurologie, en néonatalogie (afin de stimuler la sphère orale du nouveau-né , pour éviter des problèmes de langage plus tard), en gériatrie ; en chirurgie maxillo-faciale.

A 24 ans, Ludovic vient d’intégrer un établissement hospitalier de la région Occitanie. « Je n’ai eu aucun mal à trouver un emploi en hôpital», raconte Ludovic, « parce que 80 % jeunes orthophonistes exercent en libéral et choisissent d’ouvrir leur propre cabinet, nous ne sommes que 20 % à choisir l’hôpital… »  Mais il ne regrette rien. Et il a été séduit par la diversité du métier : « les orthophonistes peuvent même aider à résoudre les problèmes de déglutition, notamment pour des patients ayant été intubés. Généralement un orthophoniste est rattaché à un service, mais il peut être appelé dans un autre ponctuellement, surtout dans les petits hôpitaux… »

Pour devenir orthophoniste, un diplôme est nécessaire : le certificat de capacité d’orthophoniste (CCO) qui se fait en 5 ans

Ludovic semble très à l’aise dans son nouveau métier d’orthophoniste. Il aime le contact avec les patients, tant avec les adultes qu'avec les enfants. Son métier l’amène souvent à se dépasser : « il faut savoir faire preuve d'une patience inébranlable car la rééducation d'un patient peut s'avérer longue et difficile, d’autant que certains de ses patients peuvent se montrer peu coopératifs … »


Pour devenir orthophoniste, Ludovic a décroché le certificat de capacité d’orthophoniste (CCO) en 5 ans (niveau master). Selon sa grille indiciaire, en début de carrière, Ludovic perçoit un salaire brut de 1818 euros (il percevra 2850 euros en fin de carrière à l’échelon 11).

Le corps des orthophonistes a été intégré en 2012 dans le NES-Nouvel Espace Statutaire qui regroupe l’ensemble des corps de rééducation : pédicure-podologue, masseur-kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricien, orthoptiste et diététicien.

Estimez
votre retraite de base Pour y voir plus clair sur le montant de votre future retraite

J'estime

Découvrez
les 9 avantages de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers

Je découvre

Les derniers articles